MENU
MENU
Fermer
Bienvenue dans votre Lascaux !
Accéder à mon espace personnel



Pas encore de compte ?
Mot de passe oublié
Ou se connecter avec


Lascaux, puis Lascaux 2, puis 3...Et après ?

Posté le 24 Octobre 2016 par L'équipe Lascaux

Pour tout savoir, tout comprendre sur le projet Lascaux.

Lascaux, hier, aujourd’hui, demain

 

Il y a 20 000 ans… l’Homme inscrit sa mémoire dans Lascaux



Située en Dordogne, sur la commune de Montignac, au cœur du Périgord Noir, la grotte de Lascaux est le chef-d’œuvre de l’art préhistorique. C’est une œuvre intemporelle et universelle comme seules le sont les grandes créations de l’Humanité. Cette cavité se développe sur environ 200 mètres et se compose d’une alternance de salles plus ou moins circulaires et de galeries-couloirs. Retour sur plus de 70 ans d'exploitation qui ont permis d'amplifier la transmission de cette œuvre intemporelle.



De l'art pariétal à l'innovation technologique



La grotte de Lascaux


12 septembre 1940 : découverte de Lascaux
L’histoire de 4 adolescents (Marcel Ravidat, Jacques Marsal, Simon Coencas et Georges Agniel) qui, au milieu des bois, repèrent un trou, dévalent la pente d’un grand éboulis et découvrent alors ce qui sera l’une des découvertes les plus prestigieuses du XXe siècle. Pressentant l’importance de leur trouvaille, ils décident de prévenir Léon Laval, alors instituteur à la retraite et passionné de Préhistoire, qui se rend sur les lieux le 19 septembre et prend conscience de l’intérêt exceptionnel de cette découverte. Elle sera d’ailleurs classée Monument Historique en décembre 1940.


1963 : fermeture de Lascaux
Après la Seconde Guerre mondiale, la grotte est aménagée en vue de son exploitation touristique. De 1948 à 1963, un million de visiteurs se succèdent. Cette affluence fait apparaître, dès 1955, les premiers indices de dégradation des peintures : sur les parois, des algues et des bactéries appelées « maladie verte » ainsi que de la calcite, « maladie blanche » qui est une recristallisation de la paroi rocheuse.
Les recherches démontrent que ces dégradations avaient essentiellement pour origine l’exploitation intensive du site. Le 20 mars 1963, André Malraux, alors Ministre des Affaires culturelles, fait fermer la grotte.



Lascaux II 


1983 : ouverture de Lascaux 2
Afin de répondre à la demande du public, le projet d’un fac-similé est lancé au début des années 1970. Monique Peytral artiste-peintre et Pierre Weber plasticien sculpteur réalisent les premières peintures, sur des supports expérimentaux, avec des éléments naturels. Le résultat est remarquable mais de graves difficultés financières obligent à arrêter les travaux.
En 1978, le Conseil général décide de racheter le fac-similé et les travaux reprennent. De nombreux peintres, plasticiens, décorateurs sont chargés de la réalisation. Le 18 juillet 1983, le premier touriste rentre dans Lascaux 2. Situé sur la même colline que la grotte originale, Lascaux 2 reproduit la Salle des Taureaux et le Diverticule Axial, ce qui représente 90% des peintures de l’original. Ces deux « sas muséographiques » retracent l’histoire de la grotte et expliquent les techniques des artistes. C’est une prouesse technologique qui, par une grande rigueur scientifique et artistique, a permis de recréer l’atmosphère de la cavité originale : coques en ferrociment, structure bâtie à l’image des constructions navales, reliefs restitués dans les moindres détails, peintures polychromes exécutées comme l’ont fait les artistes de la préhistoire avec des colorants naturels. Depuis son ouverture, près de 10 millions de visiteurs sont entrés dans Lascaux 2.



Lascaux III - Lascaux, l’Exposition Internationale


2012 : début de la tournée 
Le Conseil général de la Dordogne concrétise, grâce aux nouvelles technologies de moulage et de recréation de la paroi minérale, la reproduction de la Nef (« la vache noire », « la frise des cerfs », « le panneau de l’empreinte », « les bisons adossés ») et la « scène du puits », des parties de la grotte non reproduites dans Lascaux 2. Après Bordeaux, Chicago, Houston, Montréal, Bruxelles, Paris, Genève et Séoul, l’exposition Lascaux est actuellement à Tokyo au Japon.


www.lascaux-expo.fr



Lascaux IV - Le Centre International de l’Art Pariétal


Ouverture le 15 décembre 2016 
L’intégralité de la grotte de Lascaux constituera l’élément essentiel du Centre International de l’Art Pariétal à Montignac. Le futur équipement sera centré sur la reproduction intégrale de la grotte de Lascaux et sur l'utilisation des nouvelles technologies de l'image et du virtuel au service de la médiation. Son offre culturelle et sa programmation combineront une haute exigence scientifique et une véritable volonté d’accessibilité pour tous les publics.
Le Centre International de l'Art Pariétal Montignac-Lascaux sera l'équipement touristique et culturel de référence pour la mise en valeur et la vulgarisation de l'art pariétal à partir des représentations peintes et gravées situées dans la grotte de Lascaux.
Ce nouvel espace accueillera les visiteurs et les invitera à contempler et ressentir l’émotion authentique de la découverte de la grotte, à apprendre à observer celle-ci, à la questionner, et à réfléchir au contexte environnemental et culturel dans lequel elle a été réalisée.*

Voir la vidéo




 

Votre commentaire a bien été envoyée.






Allez plus loin...